Michel_Dhoe_2_-_%C3%83%C2%A0_rogner_edit

MICHEL

D’HOE

Exposition

Après deux premières années très riches d’études en histoire de l’art à la KU Leuven, j’ai saisi l’opportunité de partir en échange Erasmus à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). C’est à Paris, à la Fondation Biermans-Lapôtre, que j’ai forgé des amitiés avec plusieurs membres de l’équipe Perpetuum Mobile d’aujourd’hui. Passionné par la photographie, l’anthropologie, l’architecture, l’histoire des villes, l’histoire culturelle, etc., j’ai recherché l’artiste avant-garde belge Jan Yoors (1922-1977) dans le cadre de mes masters en histoire de l’art (2016) et études culturelles (2018) à Leuven.

 

Lors de l’organisation du festival d’art contemporain Ithaka à Leuven (2017) et d’un stage à BOZAR à Bruxelles (2018), j’ai découvert un grand intérêt à la collaboration avec des artistes dans la réalisation et l’exposition de leurs projets, et j’ai poursuivi cet intérêt dans mes expériences professionnelles depuis.

 

Je suis retourné à Paris après mes études, où j’ai eu l’expérience riche d’intégrer l’équipe des expositions à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Ici, j’ai participé aux préparations des expositions Géométries Sud(2018) et Nous les Arbres (2019). Après avoir travaillé au sein de la Galerie Nathalie Obadia, j’ai intégré l’équipe d’André Magnin à la Galerie MAGNIN-A, où j’ai pu collaborer avec des artistes et institutions dans la réalisation d’expositions à l’international.

 

Aujourd’hui de retour en Belgique, je suis à la recherche de nouvelles expériences dans le monde artistique et culturel.