SOPHIE KLIMIS

 
SOPHIE KLIMIS.jpg
video Block
Double-click here to add a video by URL or embed code. Learn more

 

Née en 1973, Sophie Klimis est Docteur en philosophie de l’Université Libre de Bruxelles. Après avoir été chercheuse au Fonds National Belge de la Recherche Scientifique et Professeur invitée aux universités de Lausanne, ULB et Paris 7, elle est Professeur de philosophie à l’Université Saint-Louis-Bruxelles depuis 2009 où elle enseigne au sein des Facultés de Philosophie et Lettres et de Droit. Elle est codirectrice du Centre Prospéro. Langage, image, connaissance de l’USL et membre du Conseil d’administration de l’Association Cornelius Castoriadis.

 

Elle collabore régulièrement avec des metteurs en scène en tant que dramaturge et auteure (Claudia Bosse, Maya Bösch, Leili Yahr), ainsi qu’avec des institutions artistiques (Comédie et théâtre du Grütli de Genève, Festival d’Avignon, Musée du Grand Hornu, etc.)

 

Ses recherches portent principalement sur la philosophie grecque, les rapports entre philosophie et poésie (notamment l’épopée et la tragédie), les réélaborations de la pensée grecque par les philosophes du XVIIIème au XXIème siècle, l’anthropologie philosophique, les questions liées à la performance et à la choralité en philosophie et dans les arts du spectacle vivant.

 

Elle est l’auteure d’une quarantaine d’articles et de 4 ouvrages : Le statut du mythe dans la Poétique d’Aristote. Les fondements philosophiques de la tragédie, Bruxelles, Ousia, 1997 ; Archéologie du sujet tragique, Paris, Kimé, 2003 ; L’énigme de l’humain et l’invention de la politique. Les racines grecques de la philosophie moderne et contemporaine, Bruxelles, De Boeck, 2014 et Penser, délibérer, juger : pour une philosophie de la justice en acte(s), De Boeck, 2018.

Après avoir coédité les Cahiers Castoriadis (8 vol. parus de 2005 à 2013) aux Presses de l’USL, elle prépare actuellement une monographie consacrée à l’œuvre de Cornelius Castoriadis : Le penser en travail. Castoriadis et le labyrinthe de la création grecque, à paraître dans la collection « Au détour des Anciens » des Presses de l’Université de Paris Ouest en 2018.